Blog du Parti Socialite :

PS 38 isère Section de La Tour du Pin

Abstention à qui la faute ?

L’abstention risque d’être forte au premier tour des présidentielles, supérieure à 30%…

 

A qui la faute ?

 

Le « candidat-sortant » multiplie les écrans de fumée, pour mieux dissimuler son bilan catastrophique entraînant la campagne sur un terrain qui attise les clivages, les peurs, notamment celle de l’électorat le plus âgé, mais qui n’intéresse pas une grande partie de nos concitoyens pour lesquels l’emploi et le pouvoir d’achat sont les deux principales préoccupations. Sarkozy fait huer la CGT dans ses meetings, fustige les syndicalistes CFDT. Laurence Parisot monte au créneau pour dire tout le mal que le patronat pense des programmes défendus à gauche. Les mensonges, les affaires de cette « élite » politico-financière qui  depuis 5 ans nous parle de crise, d’effort nécessaire, de rigueur budgétaire tout en s’octroyant de substantiels augmentations à leurs hauts revenus, tout en se partageant des rentes électorales et des postes rémunérateurs dans la haute administration aux frais du trésor public, spoliant et méprisant le plus grand nombre, dégoute et éloigne de plus en plus de citoyens du politique, souvent des jeunes qui ne se déplacent plus pour voter ou sont tenter par le FN.

L’affrontement droite-gauche sera, une fois de plus, le reflet dans les urnes de l’opposition de classes qui se joue tous les jours sur le plan économique et social. La droite unie et leurs soutiens financiers, les amis du CAC 40, associés aux grands médias, rêvent de poursuivre la politique menée au bénéfice du Capital, au détriment du Travail.

 

Rentes et revenus du travail

 

En démarrant sa campagne en déclarant « mon ennemi, c’est la finance », François Hollande a montré qu’il a parfaitement conscience des enjeux de la période. Seul candidat de gauche en capacité de battre Sarkozy, il doit poursuivre sa campagne en creusant le sillon ouvert lors de son discours du Bourget. En s’adressant aux ouvriers, aux employés, à tout le salariat, la force sociale numériquement majoritaire de ce pays pour qui le modèle social apparaît être une composante importante de l’identité nationale : assurance-maladie, SMIC, Code du travail, assurance chômage, système de retraite par répartition, allocations familiales, services publics, minima sociaux.

 

La question sociale  décisive.

 

Le partage et la redistribution des richesses sont bien des marqueurs essentiels du Socialisme. Loin des grands débats philosophique, les « invisibles », la France qui souffre, la France volée, la France révoltée, la France qui travaille ou qui en cherche, la France des jeunes et des seniors attend des réponses à la question du pouvoir d’achat( sans esquiver la nécessaire hausse des salaires), attend des mesures pour l’emploi, contrôler les licenciements, lutter contre la politique européenne d’austérité et de flexibilité… Mettre ces thèmes au cœur de la campagne socialiste, c’est ce qui pourra faire reculer l’abstention. Car les enjeux paraîtront alors plus clairs à ceux de nos concitoyens qui craignent de ne pas être entendus. Il ne suffit plus de poser les bonnes questions mais d’apporter de vrai réponses même si, parfois, elles peuvent apparaître insuffisantes.

 

Voter

 

 

C’est dès le premier tour, le 22 avril, que se créera ou non une dynamique qui permettra de battre le « candidat-sortant » au second, le 6 mai. Viendra alors le temps des législatives et celui d’un nécessaire programme commun de gouvernement PS-FdG-EELV. Ce temps n’est pas encore venu, il ne faut jamais se tromper de séquence. L’heure est à battre la droite et à l’engagement inconditionnel au désistement à gauche :

Document : abstention et élection présidentielle 2012

 

Liens.

Journaux et blog :  Marianne, Mediapart, Le Monde, les Faux Moneyeurs, Alternatives Economique, les Echos, La Tribune, Le Nouvel Economiste, le Monde Diplomatique, Causeur, Agoravox, Libération , Atlantico, Democratie et socialisme et d’autres…

Alain Chabert (je ne sais RIEN mais je copie/collé/dirai TOUT)

 

 

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *