Blog du Parti Socialite :

PS 38 isère Section de La Tour du Pin

Disparition de Raymond Aubrac, décédé le 10 avril 2012 à l’hôpital du Val de Grâce.

Raymond Samuel est né le 31 juillet 1914 à Vesoul ( Haute -Saône) dans une famille de commerçants aisés. Il prend à la libération le nom d’Aubrac, un de ses pseudonymes dans la clandestinité.

Après des études au lycée de Dijon il entre à l’ école des Ponts et Chaussées en 1934 et s’ inscrit à la faculté de droit de Paris. Il en sort ingénieur civil en 1937 puis obtient une licence en droit.

La même année une bourse d’ études lui permet de passer 12 mois au Massachusetts Institut of Technology et à l’ université de Harvard aux Etats-Unis.

Officier du génie en 1939-1940 il est sur la ligne Maginot et à Strasbourg. Rencontre Lucie Bernard qu’ il épouse en 1939.

Le 21 juin 1940 R Aubrac est fait prisonnier. Avec l’ aide de sa femme il réussit à s’ échapper et le jeune couple s’ installe à Lyon en zone non occupée.

Tout en étant ingénieur dans une entreprise de travaux publics il co-fonde le mouvement de libération de la France.

Il est à nouveau arrêté en mars 1943 par la police de vichy puis libéré suite à une audacieuse action de Lucie.

Le 20 juin 1943 au parc de la tête d’or Raymond Aubrac s’ entretien avec Jean Moulin, dit Max, délégué du Géneral De Gaulle chef de la résistance qui le convoque à la réunion du lendemain à Caluire dans la maison du Docteur Dugoujon qui participait à sa manière à la résistance en établissant des faux certificats médicaux aux jeune désignés pour le STO en Allemagne. Le 21 juin 1943 Raymond Aubrac Jean Moulin et tout l’ état major de l’ armée secrète sont arrêtés dans la salle d’ attente du Dr.Le Dr fut libéré il sera maire de Caluire et député.Jean Moulin avait été chargé par le Géneral de Gaulle d’ une mission d’ une extrême importance réaliser l’ unité de tous les mouvements qui réssitaient à l’ occupant allemand et à vichy.

Interrogé par klaus Barbie au siège de la Gestapo Lyonnaise avenue Berthelot il passe plusieurs mois dans la cellule 135 de la prison Montluc. Il sera le dernier prisonnier a avoir vu vivant Jean Moulin très affaibli par les tortures avant son transfert au siège de la Gestapo à Paris .Jean Moulin meurt dans le train qui devait le conduire dans un camp à Metz le 8 juillet 1943 selon l’ acte de décès allemand.

Le 21 octobre Raymond Aubrac est libéré suite à une opération dirigée par Lucie Aubrac. Il est blessé à la joue. Puis c’ est l’ attente d’ un avion pour rejoindre Londres et le général de Gaulle.avec son épouse et leur fils Jean Pierre né en 1941. En 1943 ses parents et sont frère sont arrêtes comme juifs et dirigés à Drancy avant de périr assassinés à Auschwitz

En aout 1944 le général de Gaulle le nomme commissaire régional de la République pour la Provence et essaie de résoudre au mieux les problèmes en rétablissant la légalité Républicaine dans le six départements du sud de la France. En 1946 lors de la conférence de Fontainebleau Raymond Aubrac devient l’hôte du président Ho Chi Minh. De 1948 à 1958 il crée et dirige le bureau d’ études pour l’ industrie et travaillent avec les démocratie populaires. Il est appelé par le gouvernement marocain et en 1958 il organise un office national des irrigations. Puis il devient consultant pour les nations unis. En 1996 il publie ses souvenirs -ou la mémoire s’ attarde- aux éditions Odile Jacob.

Resté un citoyen très actif, l’ancien résistant avait lancé un appel avec d’autres résistants (3ème vidéo) en 2004 puis en 2007 aux jeunes générations pour protester conte le démantèlement du système social dont les bases avaient été jetés par le le Conseil national de la Résistance.

Les époux Aubrac ont transmis auprès des jeunes ce que fut la dureté et la cruauté de l’occupation allemande.

Le 27 mars 2000 Jacques Chirac a élever le résistant à la dignité de grand officier de la légion d’ honneur. Le 6 septembre 2008 il inaugure l’ école élémentaire Lucie Aubrac à Grenoble. Le 23 mars 2009 à Pont de Beauvoisin isère il est l’ invité du cinéma de la résistance. le 22 octobre 2009 il était venu parler au lycée Gambetta à bourgoin jallieu face à des jeunes qui avaient le même âge que lui à son entrée dans la résistance .

Lucie et Raymond Aubrac s’engagèrent pour des causes qu’ils jugeaient justes. Ils étaient comme leur contemporain S Hessel des indignés, de vrai résistants. Il avait appelé à voter F Hollande .

Toujours en phase avec l’actualité il n’a pas souhaité de récupération politicienne lors de sa sépulture, en particulier par la présence du président actuel qui a activement participé à la destruction des idées et des acquis sociaux du conseil national de la résistence.

Plus qu’un héros c’est l’âme de la résistance au nazisme (et à tous les totalitarismes) qui s’en est allée.

Jeannine GALLIEN GUEDY

 

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *