Blog du Parti Socialite :

PS 38 isère Section de La Tour du Pin

Ouf !!! Une page est tournée…

François Hollande Président

 

 

 

 

Une bonne nouvelle pour l’hexagone qui a bien besoin de relever la tête après cinq années d’imposture politique, économique et sociale.

 

Bonne nouvelle aussi pour l’Europe qui a oublié la relance dans ces plans rigoureux qui font mal aux citoyens

 

 

 

 

Mais n’oublions-pas….

Le grand ami de cette oligarchie (qui tient encore aujourd’hui l’essentiel des médias de masse : Bouygues, Dassault, Lagardère, Arnault, Bolloré), et dont l’une de ses premières décisions de Président fut de s’arroger le pouvoir de nommer les patrons de l’audiovisuel public. Les interwieweurs « larrons » passe plats de la droite, promoteurs deleurs idées néo-libérales sont toujours là!!! Alors Il peut, ils peuvent encore nuire…

N’oublions pas non plus…

Ces énormes scandales qui cernent cette présidence : Caisses d’épargne, affaire Tapie, Karachi, Takieddine, Bettencourt et les secrets libyens de cette élection de 2007 peut être «volée». Espérons que la justice puisse faire, cette fois, rapidement son travail.

 

N’oublions pas aussi… 

La nauséabonde campagne de l’entre deux tours, qui a installé l’UMP en parti relais du Front national, visant à siphonner l’électorat d’extrême droite car c’est le prolongement cohérent d’un processus politique entamé dès 2007. La France n’est pas la Hongrie mais la trajectoire du leader de l’UMP n’est pas sans rappeler l’itinéraire politique de son actuel chef de gouvernement, Viktor Orban, dissident dans les années 1980, leader d’une droite libérale européenne et ouverte à la mondialisation dans les années 1990, chef d’une droite populiste, xénophobe et autoritaire aujourd’hui.

Les législatives approches

Joelle Huillier candidat PS Xème isère

Devant le succès dans nos communes rurales, (péri-urbaines), des idées démagogiques de cette droite prête à toutes les compromissions pour survivre nous devons promouvoir nos valeurs socialistes en direction de cette réalité terrain. Réalité certe locale, partielle et individuelle, virtuelle même et qui défie le plus souvent les statistiques et les recensements de toutes sortes… Mais réalité tout de même qui prend appui sur un vécu, une croyance.  Toute négation de ce vécu, tout déni, toute tentative d’imposer une autre réalité : celle des données scientifiques, statistiques et historiques de la techno-structure souvent considérés comme « tous pourris » nous mènera à l’échec. Nous devons partir de ce vécu, ce ressenti si nous souhaitons rompre le cercle vicieux, de la peur, de la colère, de la rancœur, du ressentiment, du « Moi Je ». Et souvenons-nous aussi : ventre affamé n’a pas d’oreilles! Pour cela il nous faudra aussi nous le peuple de gauche nous rassembler derrière un seul candidat et si possible dès le 1er tour afin d’apporter à notre Président la majorité parlementaire et tout le soutien indispensable pour mener à bien «notre changement». Et la tâche s’annonce rude, voir herculéenne…..

Réparer, rassembler le pays

Car ce n’est pas sur un lit de roses que François Hollande fera ses premiers pas. La situation économique et financière que le nouveau Président va trouver à son entrée en fonction est particulièrement dégradée. La zone euro est toujours enferrée dans la crise. Après deux ans de tâtonnements, la solution bricolée par les chefs d’état, Merkel et Sarkozy, pour redonner confiance aux marchés, repose sur une austérité suicidaire. Résultat : l’activité dans la zone euro replonge. Si la France peut espérer échapper à la récession, la production et l’emploi n’y ont pas encore retrouvé en 2012 leur niveau du début de 2008. Autre difficultés : les mentalités des hauts fonctionnaires et le positionnement des médias et de leurs « experts » tant Français qu’Européens convertis aveuglément aux « bienfaits » du néo-libéralisme à outrance. Nous nous devons élus, militants, sympathisants de communiquer, diffuser nos convictions  socialiste au plus près du terrain pour aider « au changement ».

Les marges de manoeuvre du nouveau président sont étroites. Inclure la croissance et l’emploi dans les priorités hexagonales et européennes, tout en contenant les déficits publics et en soutenant les plus modestes, pas facile ! Les contraintes seront en effet très fortes : une croissance à peine positive, un chômage élevé, un déficit public certes plus limité qu’attendu en 2011, mais encore très loin de l’objectif de 3 % du produit intérieur brut (PIB) prévu en 2013… Quant à la situation politique en Europe, elle ne paraît guère plus propice : a priori, la route du traité de stabilité voulu par l’Allemagne et soutenu par Sarkozy est toute tracée, à F.Hollande d’amener d’autres pays de la zone au «changement». Le travail ne fait que commencer…

Mais François Hollande est solide, intelligent, opiniâtre, compétent, il nous l’a démontré au cours de ces 12 derniers mois. Faisons lui confiance !

Alors aujourd’hui, soyons heureux et vivons pleinement ce joli mois de mai…

Sous le parfum des roses l’air se fait plus léger….

Nous les anciens avons brusquement 31 ans de moins, mais la gravité en plus….L’émotion nous embue les yeux, et là tout à coup avec les plus jeunes l’espoir, l’espoir socialiste, l’espoir d’une vie meilleure  nous rassemble…

 

 

 

Liens.

Journaux et blog :  Marianne, Mediapart, Le Monde, les Faux Moneyeurs, Alternatives Economique, les Echos, La Tribune, Le Nouvel Economiste, le Monde Diplomatique, Causeur, Agoravox, Libération , Atlantico, Democratie et socialisme et d’autres blogs au fil de mes lectures…

Alain Chabert (je ne sais RIEN mais je copie/collé/dirai TOUT)

 

 

 

 

 

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *