Blog du Parti Socialite :

PS 38 isère Section de La Tour du Pin

Mes news

L’amarante pourrie la Vie des OGM et de Monsanto

armaanteCette plante est en train de faire tourner les beaux rêves de Monsanto en cauchemars. Les OGM, pour Monsanto, c’est la réponse absolue à la prédation des insectes. Pour les écologistes, et pour beaucoup de citoyens responsables, les OGM sont une menace pour l’environnement. Mais là où tous les militants du monde se cassent les dents contre le puissant loybby OGM, une petite plante fait de la résistance. L’amarante est une plante bien connue de nos ancêtres, puisque les Incas la considéraient comme une plante sacrée. Mais pour le lobby OGM, c’est plutôt une « sacrée » plante. Chaque plante produit environ 12.000 graines par an, et les feuilles contiennent des vitamines A, C et des sels minéraux. Elle est même plus riche en protéine que le soja, pourtant considéré comme champion en la matière. Les diététiciens affirment que la protéine de l’amarante est de qualité supérieure à celle du lait de vache. Ils conseillent d’utiliser les graines moulues d’amarante, mélangées à celle du blé pour faire du pain à qui elles donnent un délicieux goût de noisette. Mais revenons aux OGM. La scène du « drame » s’est tenue aux USA, à Macon, en Géorgie. Un agriculteur remarqua en 2004 que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait généreusement ses plants de soja. Les champs victimes de cette amarante comportaient une semence qui avait reçu un gène de résistance Roundup. Depuis cette date, le phénomène s’est étendu à d’autres états : la Caroline du Sud, et du Nord, l’Arkansas, le Tenesse et le Missouri. Le 25 juillet 2005, the Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés avaient transité vers les plantes naturelles, créant ainsi une graine résistante aux herbicides. Ce que confirment les experts du CEH (centre for ecology and hydrology), et ce qui contredit les affirmations des pro-OGM qui ont toujours prétendu qu’une hybridation entre une plante génétiquement modifiée, et une plante naturelle était impossible. Pour le généticien britannique, Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : « il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation ». La seule solution qu’il restait aux agriculteurs était d’arracher les plants d’amarante à la main. Sauf que cette plante s’enracine très profondément, rendant cette solution quasi impossible à réaliser. Du coup, les agriculteurs ont renoncé à cet arrachage. 5000 hectares ont été à ce jour purement et simplement abandonnés, et 50.000 autres hectares sont menacés. Depuis, ils sont de plus en plus nombreux ces agriculteurs américains qui renoncent à utiliser les plants OGM, d’abord parce qu’ils coûtent de plus en plus chers, et que la rentabilité est de mise en agriculture comme ailleurs, et enfin parce que l’efficacité des OGM est contestable au vu de ce qui est en train de se passer. Pour Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja, à Dudley, Missouri, personne ne demande plus de graines Monsanto, au point que les graines OGM ont purement et simplement disparu de son catalogue. Pourtant, cela représentait il y a peu 80% de son catalogue. Il constate que les agriculteurs retournent aujourd’hui à l’agriculture traditionnelle. Comme le dit Sylvie Simon dans un article à paraître dans la revue « votre santé ». L’amarante est en quelque sorte un boomerang renvoyé par la nature à Monsanto. « Elle neutralise le prédateur, et s’installe dans des lieux ou elle pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson, et les hautes terres tropicales et n’a pas de problèmes ni avec les insectes, ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimique ». Les plantes vont-elles réussir là où tous les militants anti OGM du monde ont jusqu’à présent échoué ?

Bernard.Arnaud ne remplirait pas les critères pour être naturaliser belge

BALe milliardaire français ne pourra pas devenir belge, l’office des étrangers belge a en tout cas remis un avis négatif. Pour devenir Belge il faut justifier de 3 ans de résidence dans le pays. L’appartement à Uccle où le milliardaire est domicilié ne suffirait pas. Le parquet est par ailleurs occupé à enquêter sur plusieurs sociétés du patron de LVMH. En effet le chef du parquet de la section financière de Bruxelles enquête depuis septembre dernier dans le cadre de sa demande de naturalisation. Les nombreuses sociétés créées par l’ homme d’ affaire ont suscité plusieurs interrogations. Ainsi une dizaine d’ entre elles sont domiciliées dans un appartement Bruxellois ne payant pas de mine où habite un administrateur belge du groupe Bernard Arnauld. Une de ces sociétés Pilmvest a vu son capital augmenter de 386 millions d’ euros il y a un an pour atteindre 3.3 milliards d’ euros. L’entreprise possède des parts chez Chanel Dior et LVMH en France. De plus elle ne remplit pas dans le même temps ses obligations en matière de remise des comptes annuels. Une autre entreprise LVMH Belgique est une holding créée pour profiter de certains avantages fiscaux. Plusieurs augmentations de capital successives à porter son capital à 3.7 milliards d’ euros.le parquet de Bruxelles se refuse a tout commentaire sur les motifs de l’ enquête.

Obama et Kelly

Le président B Obama a annoncé sa décision de nommer le sénateur John kelly (âgé de 69 ans) à la tête du départ d’état (les affaires étrangères) en remplacement de Hillary Clinton (65 ans) en convalescence après une commotion cérébrale.Toute l’histoire du sénateur du Massachusetts ( nord-est des EU) l’avait préparé à ce poste, et cela fait de lui le candidat parfait pour guider la diplomatie américaine dans les années à venir. A peine réélu pour son second mandat le président Barack Obama est élu personnalité de l’année 2012. C’est la deuxième fois qu’ il est honoré de la sorte, en effet en 2008 après sa première élection il s’ était déjà vu décerner ce prestigieux prix de la personnalité de l’année du magazine Time. Pour le magazine, Obama incarne à la fois un symbole et une force motrice devant conduire les profondes transformations qui secouent les Etats Unis.

L’ union européenne a reçu le prix Nobel de la paix.

Les félicitations sont de mises pour 60 ans de paix sur le continent et l’inventivité des pères fondateurs pour qu’il vaut mieux se disputer autour d’ une table que dans les champs de bataille. L’UE a largement contribué à la pacification du vieux continent à la recherche de la paix dans le monde. Le président du comité nobel a rendu hommage à l’union et ses ancêtres qui ont contribué depuis plus de six décennies afin de promouvoir la paix, la reconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe. Toutefois la remise des prix à Mr Barroso et Von Rompuy le 10 décembre 2012 interpelle sur le courage du comité nobel de la paix en cette année 2012. Alors que les printemps arabes sont toujours en difficultés et les tensions toujours plus fortes au Moyen Orient. Le prix nobel questionne aussi sur les polémiques d’austérité qui contribuent à organiser ce que l’on pourrait appeler une guerre économique dont souffre une partie importante de sa population.Si la paix semble durablement installée au sein de notre continent les tensions sociales la concurrence fiscale et la crise atteignent eux des sommets. Pour de nombreux jeunes de moins de 30 ans la crise ils sont nés avec et elle ne fait que s’ accentuer. L’ objectif de U.E doit être aujourd’hui de répondre à ces enjeux majeurs pour redonner espoir.

Jeannine Gallien Guédy

 

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *