Blog du Parti Socialite :

PS 38 isère Section de La Tour du Pin

Election à la Communauté de communes des Vallons de la Tour

les vallonsnL’élection du Président de la Communauté de communes des Vallons de la Tour a eu lieu le 15 avril 2014. La nouvelle répartition des 37 sièges des représentants des 10 communes en fonction de leur population (de 2 pour les plus petites, 4 pour les plus gros villages, à 11 pour la ville centre) d’une part, les résultats des élections municipales et la victoire de la liste de Fabien Rajon, apolitique mais marquée à droite, d’autre part, rendait ce vote incertain. Le public était venu nombreux observer le déroulement des opérations. Deux candidats à la présidence : ,Pascal Payen, conseiller général PS et président sortant, a longuement présenté son bilan, copieux et positif, les objectifs du nouveau mandat et l’organisation qu’il envisage. Pascal Decker, élu de la Tour du Pin, s’est présenté et a annoncé assez succinctement ses ambitions pour la Communauté de communes. Tous deux ont mis en avant l’économie et l’emploi.

 

pp

Pascal Payen

Pascal Payen a obtenu 20 voix, Pascal Decker 15 voix,            (2 bulletins blancs).  C’est une belle victoire pour le candidat PS qui valide le bon travail réalisé depuis 6 ans, et garde la confiance de la majorité des communes. Suit l’élection des vice-présidents. Sur proposition du nouveau président, l’assemblée va élire 9 vice-présidents, un par commune proposé par chacune d’elles.

 

Chaque élection se déroule simplement : un seul candidat, sauf pour la 4éme vice-présidence, attribuée à la ville centre. Pascal Payen propose naturellement Pascal Decker, mais celui-ci décline et retire sa candidature. Première surprise. Un autre candidat se désigne, Jean-Paul Paget candidat officiel de la majorité Turripinoise. Et là, deuxième surprise, se présente un deuxième candidat, non pas parmi les 2 délégués de l’opposition Turripinoise, mais du même groupe, Michel Clerc. Cela fait désordre… Amateurisme, excès de confiance, voire suffisance de Fabien Rajon et son groupe? C’est Michel Clerc, avec 17 voix contre 15, et 5 blancs ou nuls, qui est élu. Si une partie du public (de droite) a quitté la salle après ce coup d’éclat, le soir même, Michel Clerc, accusé de traitrise, était exclu du groupe majoritaire du Conseil Municipal de La Tour du Pin, ce qui bouleversait dès le lendemain l’organisation des commissions annoncée auparavant. Michel Clerc assume sa prise de position en dénonçant les tractations et les mésententes de la campagne à droite. En tout cas, c’est bien la ville centre qui risque de subir les contre-coups de cette rivalité et de pâtir de la difficulté à faire fonctionner la Communauté et La Tour du Pin en toute harmonie. Lors du conseil municipal du 24 avril, durant laquelle les commissions et représentations étaient votées, Michel Clerc était absent, non représenté; il ne siègera donc, en l’état, dans aucune commission municipale. Quelle sera la suite? Les pressions sont fortes sur le nouveau vice-président Turripinois de la CCVT.

Alain Charpenay

 

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *