Blog du Parti Socialite :

PS 38 isère Section de La Tour du Pin

Manipulons, Manipulons…

Classe « affaires »

Attention manipulationCe mercredi 2 juillet à 20 heures un ancien Président de la République mis en examen dans la nuit précédente pour trafic d’influence et corruption active, a convoqué dans ses bureaux deux journalistes d’une chaîne de télévision nationale et d’une radio pour présenter sa défense et se victimiser. Devant ces deux potiches aux ordres, à grand renfort d’affirmations péremptoires et de contre-vérités, de fausses questions et de doubles négations il a tenté de convaincre qu’il était à la fois la victime d’un complot, et de « l’instrumentalisation politique » de la justice par le pouvoir en place. S’il n’était impliqué que dans une ou deux affaires, cette offensive pourrait être bénéfique. Or, il est mis en cause dans sept (voir 8) procédures. Sa stratégie devient usée et quand on traîne autant d’affaires derrière soi la présomption d’innocence devient peu à peu une présomption de culpabilité. Aussi en ne s’étendant pas sur les faits qui lui sont reproché cette « interview » rappelle les ficelles utilisées pendant de longues années par Berlusconi en Italie. Cet exercice « médiatique » n’est qu’une tentative de prise en otage de l’opinion en affirmant que les Français « devaient savoir..  » et surtout devaient absolument partager son analyse et ses jugements. Depuis son départ de l’Elysée, les journalistes des grands médias de tous poils, en bons chiens de garde de la « bonne » pensée unique, nous imposent tous les détails de sa vie privée, de ses déplacements, de ses humeurs et de ses jugements lapidaires sur ses amis ou ennemis. Nous devons nous sentir offensés et salis par ce fat à talonnettes qui ose affirmer « la campagne 2012 n’a pas coûté un sous au contribuable » alors que les 2/3 des sommes versées par les donateurs ont été payées par le Trésor Public (grâce à une défiscalisation à 66 % des dons), et qui affirme ne rien savoir sur l’affaire « Big millions » et la surfacturation de sa propre campagne. Nous devons nous sentir insultés par cet homme outrancier qui compare les pratiques de la police française aux pratiques de la Stasi et qui en même temps dénonce l’appartenance syndicale d’une des deux juges chargées de son affaire. (l’appartenance syndicale étant personnelle et n’a pas à être divulguée).     aff2            Ce conférencier, grassement rémunéré, qui se permet d’affirmer au sujet de l’Europe, pour être mieux de connivence avec les chefs d’entreprise du monde entier :  » ( …) je pense que dans les deux années qui vont venir, l’Europe, malheureusement, va connaître beaucoup de difficultés. Malheureusement pour l’Europe, et heureusement pour vous les investisseurs parce qu’il y aura beaucoup d’opportunités dans la crise ». Notre petit bonhomme, « avocat d’affaires » « se joue des règles et des usages, il ment, triche, fait le coq, insulte le quidam, vitupère contre les humbles, se fait obséquieux devant plus riches que lui, reculant devant aucune bassesse », il ose s’avancer la tête haute. Plus il est médiatiquement montré du doigt, plus il est certain de son retour, persuadé qu’il est de n’avoir rien à craindre de la justice : il y aura toujours une erreur de procédure, un vice de forme, une maladresse ou bien un coup fourré pour le faire sortir blanchi et grandi. Quant aux électeurs, ils les croit si stupides qu’il pense qu’ils lui dérouleront le tapis rouge, comme à tous ces « repris de justesse » dans le monde politique ( Woerth, Copé, Juppé, Hortefeu ) pour lui faire retrouver, à lui et à ses amis ce qu’ils n’auraient jamais dû perdre. « Tellement intéressés qu’ils en deviennent inintéressant… » Incapables de gérer honnêtement un parti ou une campagne électorale ils veulent gérer la France!!!

Manipulation et enfumage

aff3Alors que les profits, notamment des grands groupes, explosent, que les fortunes les plus insolentes s’affichent,, que les caisses du patronat sont pleines, que le chômage et la misère augmentent il est indispensable de détourner la colère des citoyens ! Ceux qui nous pillent et leurs amis essaient sans cesse de faire diversion et, s’en prendre aux fonctionnaires est un moyen qui marche relativement bien auprès d’une population déboussolée, pressurisée, contrainte, par les actionnaires, par le MEDEF qui demandent toujours plus de dividendes. Pendant ce temps, les 500 000 emplois éventuels annoncés par le patronat en remerciement du Pacte de Responsabilité coûteront 30 milliards d’euros à la collectivité, soit 60 000 euros par emploi créé ! Un véritable scandale doublé d’un colossal gâchis pour des créations d’emplois bien incertaines et à un coût prohibitif. Evidemment comparé aux 20 milliards du CICE (Crédit impôt pour la compétitivité et l’emploi) qui aboutiront peut être à la création de 150 000 postes, ce qui fera 130 000 euros l’emploi, certain peuvent dire que c’est une bonne affaire ….Penser à ajouter ⇒ 200 milliards d’euros : le montant de la richesse créée par le travail, détournée chaque année des salaires vers les profits, depuis 30 ans. ⇒ 330 milliards d’euros : montant des richesses cumulées par les 500 plus grosses fortunes de France en 2013 (en progression de 25 % par rapport à l’année 2012). ⇒ 41 milliards d’euros : montant des dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40 en 2012, en augmentation de 5 % par rapport à 2011.⇒ 200 milliards d’euros : montant cumulé des aides publiques, déversées chaque année aux entreprises .⇒ 45 milliards d’euros : c’est le montant des exonérations de cotisations sociales patronales accordées chaque année aux patrons.⇒ 80 milliards d’euros : c’est le niveau de la fraude et de l’évasion fiscale.

Danger : « médiacratie » Berlusconienne

Notre démocratie est mise en péril par ce 4ème pouvoir en dérive des grands médias et l’absence de la représentation d’autres idéologies que celles défendues au service de la technostructure politico-financière. La politique du 21eme siècle est devenue uniquement communication et petits arrangements mesquins … On nous vend des politiciens comme on nous vend des yaourts sur TF1. Il nous faudrait ne plus regarder ces chaînes d’info continues qui sont un véritable lavage de cerveaux permanent, et ces émissions et débats politiques où les soi-disant experts du Figaro, de Valeurs Actuelles, de l’Express et d’ instituts de sondages orientés se pavanent en maîtres. Ces organes appartiennent aux copains (Bouygues, Lagardère, Bettencourt, ), des « présumés innocent » (Sarkosy, Woerth, Hortefeu, Copé, Tapi) !!! Eux seuls semblent encore convaincus de leurs arguments lorsqu’ils s’ adressent à nous d’un ton solennel qui relève plus du mépris que de la considération. Face à l’écoeurante logorrhée médiatique servie ces derniers jours par les écrans, les radios et les journaux, nous nous devons de manifester notre profond dégoût devant les manipulations que ce personnage narcissique et ses amis nous imposent depuis trop d’années. Ce n’est pas la garde à vue d’un ex-président qui assassine la fonction présidentielle mais bien son comportement qui porte atteinte à la fonction. En réduisant l’action politique à une guerre des égos il contribue à disqualifier, aux yeux des électeurs, son propre camp et même bien au delà, faisant ainsi le jeu du Front National, comme si le virage gouvernemental libéral en matière économique ne suffisait pas.

La Présence du vide

Peu ou pas de protestations socialistes pertinentes en dehors de quelques déclarations des membres du gouvernement après le show de l’ex-président, les plus vives critiques provenant de la droite elle même : « un responsable politique digne de ce nom ne doit pas jeter le discrédit sur un des piliers de la démocratie, pour se sortir de la nasse en privilégiant ses petits intérêts » « Quand des responsables politiques commencent, à droite ou à gauche, à s’en prendre aux juges, c’est un des fondements du vivre ensemble, de la République qui est atteint ». Et pourtant les ténors socialistes auraient pu se saisir de cette occasion pour réaffirmer l’engagement de campagne de F.Hollande! Tout en faisant nôtre ces propos de FD.Roosvelt « …Nous avons dû lutter contre les vieux ennemis de la paix – le monopole industriel et financier, la spéculation, la banque véreuse, l’antagonisme de classe, l’esprit de clan, le profiteur de guerre. Ils avaient commencé à considérer le gouvernement des États-Unis comme un simple appendice à leurs affaires privées. Nous savons maintenant qu’il est tout aussi dangereux d’être gouverné par l’argent organisé que par le crime organisé… » A croire que le PS est déjà plongé en hibernation estivale à moins qu’enfin de compte avec l’arrivée de M.Valls le changement dans la continuité soit définitivement acté, loin des idées et des espérances socialistes de la campagne Présidentielle. Rien ne bougera en haut si rien ne bouge en bas. Chacun d’entre nous est requis, si du moins il se sent concerné par l’avenir de notre Parti, de notre démocratie, de notre république. Aimé Césaire (cité par E.Plenel)  » « Où que nous regardons, l’ombre gagne. L’un après l’autre les foyers s’éteignent. Le cercle d’ombre se resserre parmi des cris d’hommes et des hurlements de fauves. Pourtant nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre. Nous savons que le salut du monde dépend de nous aussi. Que la terre a besoin de n’importe lesquels d’entre ses fils. Les plus humbles. L’Ombre gagne… “Ah ! tout l’espoir n’est pas de trop pour regarder le siècle en face !”. Une autre politique est possible , préparons le congrès PS pour qu’il soit celui d’ un véritable changement d’une nouvelle synthèse socialiste en phase avec toutes les réflexions de gauche. Et si les organisations peuvent mourir, la lutte contre les inégalités, la lutte pour la démocratie et le socialisme ne peuvent pas eux mourir!!! Si nous voulons arrêter le décrochage démocratique des citoyens ne laissons pas Tf1, BFM, iTV, les former à la connaissance du politique. La parole, le vote des militants et citoyens doivent être respectés. Ne laissons pas une petite communauté de technocrates-financièrs décider de l’avenir du plus grand nombre.

« je n’ai jamais séparé la république des idées de justice sociale sans laquelle elle n’est qu’un mot » J.Jaurès.

Bonnes vacances!

Liens, Blogs

Journaux et blog :  Marianne, Mediapart, Le Monde, les Faux Moneyeurs, Alternatives Economiques, les Echos, La Tribune, Le Nouvel Economiste, le Monde Diplomatique, Causeur, Agoravox, Libération, les inrocks L’argent dette de Paul Grignon, (Bankster) Jean Claude Drouin, Attac, Henri Pena-Ruiz et bien d’autres…

Les images ont été copiées sur google.

A. C. (je ne sais RIEN mais je copie/collé/dirai TOUT)

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *